LMI Pathobios

Inventaire des plantes hôtes potentielles de la bactérie Xanthomonas citri pv.mangiferaeindicae au Burkina Faso

Caption placed here

Project Info

Project Description

La bactérie Xanthomonas citri pv. mangiferaeindicae est émergente au Burkina Faso et en Afrique de l’Ouest. Elle a été identifiée en 2010 au Ghana, au Burkina Faso, au Mali, en 2014 en Côte-d’Ivoire et au Bénin ; et en 2016 au Togo. En plus du manguier, hôte d’origine de la bactérie donnant son nom au pathovar mangiferaeindicae, plusieurs espèces de la famille des Anacardiacées ont été signalées comme plantes hôtes. L’analyse des séquences des gènes de ménage, couplée aux essais de pathogénicité et de postulat de Koch des isolats obtenus sur anacardier lors d’une épidémie dans les provinces de la Comoé et du Kénédougou, a révélé que l’agent responsable au Burkina Faso est X. citri pv. mangiferaeindicae et pas X. citri pv. anacardii, comme rapporté précédemment au Brésil. L’anacardier est donc une plante hôte potentielle pour la bactérie X. citri pv. mangiferaeindicae ou les feuilles, les rameaux, les fruits, et les noix sont attaqués. En plus du manguier et de l’anacardier, les espèces comme le marula (Sclerocarya birrea), les raisins sauvages (Lannea microcarpa, L. acida, L. velutusa), le faux-poivrier (Schinus terebinthifolia), le prunier mombin (Spondias mombin) appartenant à la famille des Anacardiacées pourraient être des plantes sensibles à la bactérie. Certaines espèces comme Caesalpinia mimosoides, Acanthosperma hispidum, Ficus glomerata, Psophocarpus tetragonolobus, et Solanum torvum ont manifesté des symptômes mineurs de la bactérie dans la zone d’origine du manguier en Inde. Ces plantes locales ou exogènes s’adaptant aux conditions écologiques du Burkina Faso pourraient être sensibles à la bactérie au regard de la convergence pathologique au sein du genre Xanthomonas dans un contexte de changement climatique et de mauvaises pratiques culturales influençant sur l’évolution de la structure génomique des agents pathogènes. Cette étude vise donc à inventorier les plantes
hôtes potentiels de la bactérie X. citri pv. mangiferaeindicae au Burkina Faso. Ainsi, des symptômes suspects de la bactérie sur l’anacardier et le manguier, et les autres plantes susceptibles seront collectés en vue de déterminer la nature des colonies après isolement. L’analyse des séquences de gènes de ménage (MLSA) des colonies typique sera effectuée pour identifier la bactérie X. citri pv. mangiferaeindicae. La caractérisation du pouvoir pathogène et du postulat de Koch va révéler les niveaux de sensibilité de l’agent bactérien sur les différentes plantes inventoriées. La gestion de cette bactérie au Burkina Faso devrait prendre en compte les différentes espèces de plantes qui peuvent jouer le rôle d’hôte potentiel, de réservoir ou alternatif, et ainsi contribuer à la propagation de l’agent bactérien.

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...